Mon crédit Responsable

Notre dossier retraite

Dossier mis à jour le 22 septembre 2014

La préparer au plus tôt. La vivre mieux.

Aujourd’hui plus que jamais, préparer sa retraite à l’avance est une nécessité pour se garantir un niveau de vie suffisant le moment venu.

Même s’il est difficile de vous projeter dans le futur, il est important de vous poser au plus tôt les bonnes questions.

Nous vous aidons à trouver les réponses.

La retraite, comment ça marche ?

Le système par répartition

Les personnes en activité professionnelle cotisent pour financer les pensions des personnes retraitées. C’est ce que l’on appelle la solidarité entre générations.

Mais aujourd’hui, nous vivons plus longtemps et le nombre de retraités augmente plus vite que le nombre d’actifs cotisant. Ce qui complique le financement des pensions, souvent trop faibles. D’où la nécessité de cotiser à différents régimes et de s’équiper de produits complémentaires pour s’assurer une retraite suffisante.

3 niveaux de retraite

retraite

L’âge de départ en retraite

Il faut distinguer l’âge légal de départ (entre 60 et 62 ans selon votre année de naissance) et l’âge conseillé pour bénéficier d’une retraite à taux plein (entre 65 et 67 ans). Ce taux plein est accordé aujourd’hui sous condition de cumuler au moins 166 trimestres de cotisations.

Estimer mon âge de départ

Bon à savoir : Les cas de retraite anticipée

Certains critères spécifiques entrent en ligne de compte pour le calcul de l’âge de départ et peuvent permettre de partir plus tôt.

Cas de retraite anticipée

Le calcul de la pension
Additionner les trimestres pour la retraite de base

Il faut cotiser pendant une durée d’assurance requise de 166 trimestres (soit 41,5 ans) pour toucher une retraite de base à ‘taux plein’ (soit 50% de votre revenu de référence).

Ensuite, un pourcentage (« taux de liquidation ») est appliqué sur votre salaire annuel moyen de référence. Le tout donne votre retraite de base annuelle brute.

Si vous n’avez pas cotisé pendant 166 trimestres (durée d’assurance requise), votre pension de base est réduite de deux manières :

retraite

 

Simuler mes revenus à la retraite

Sachez que si vous n’avez pas ou peu cotisé durant votre vie active, vous pouvez bénéficier d’un revenu minimum garanti :

« L’Allocation de Solidarité aux Personnes Agées » (Aspa) versée à partir de 60 ou 65 ans, sous conditions de ressources.

« Le minimum contributif », qui assure une retraite de base minimum aux personnes ayant accompli une carrière complète mais avec un bas revenu.

Multiplier les points pour la retraite complémentaire

Les régimes de retraite complémentaire fonctionnent en points. A la retraite, les points acquis par vos cotisations au cours de votre carrière sont multipliés par la valeur du point à date.

Bon à savoir : les majorations de pension

Vous pouvez en bénéficier si vous avez élevé au moins 3 enfants, si vous avez adopté un enfant, si vous avez encore des enfants à charge, ou en cas d’enfant handicapé ou de congé parental.

bateau

Bien préparer sa retraite

Constituer son dossier administratif

Première précaution simple pour préparer sereinement sa retraite, conserver et classer au fur et à mesure tous les documents justificatifs des périodes travaillées ou assimilées.

Constituer mon dossier retraite

S’informer sur ses droits et sa situation

Le maître-mot d’une retraite bien préparée est l’Anticipation. Vous pouvez donc à tout moment vous informer sur votre retraite pour estimer vos droits selon votre situation, en particulier sur le site Info Retraite.

Le relevé de situation individuelle : il vous est envoyé automatiquement à 35 ans, puis tous les 5 ans. Il récapitule l’ensemble de votre parcours professionnel à date, le montant de vos salaires perçus et le nombre de trimestres cotisés. Il vous sera utile pour faire valoir vos droits le moment venu. Et il vous permet surtout de vérifier régulièrement que toutes vos périodes d’activité sont bien prises en compte.

Demander mon relevé de situation individuelle

Bon à savoir : L’entretien individuel d’information

Vous pouvez demander ce bilan retraite, proposé à partir de 45 ans, pour faire le point sur vos droits auprès du régime dont vous relevez et estimer votre future pension avec un spécialiste.

Épargner, dès que possible !

Aujourd’hui, bénéficier d’une rente ou d’un capital retraite satisfaisant dépend de l’épargne personnelle qu’on aura pu se constituer au cours de sa vie. Car les régimes de base et complémentaires ne suffisent pas à maintenir son niveau de vie.

En entreprise : Certaines mettent en place des systèmes d’épargne retraite avantageux, dans l’intérêt des salariés. Renseignez-vous auprès de votre employeur.

Par soi-même : Il est important d’arriver à gérer le quotidien, tout en mettant un peu de côté régulièrement – même des petites sommes – dans une visée à plus long terme. Plus vous commencerez à épargner tôt, moins l’effort sera difficile, et vous augmenterez vos chances de vous constituer un complément de retraite.

Revoir ma feuille de budget

Contactez votre banque ou votre conseiller Cetelem pour connaître les plans d’épargne qui permettent de se constituer un premier capital, disponible en cas de besoin ou sécurisé jusqu’à la retraite. Vous pourrez effectuer des simulations selon votre situation et voir quel système pourrait être le plus intéressant (assurance vie, PERP, PEA…).

lol

Demander sa retraite

Demander sa retraite de base

Si vous êtes salarié, commerçant, artisan ou exploitant agricole, vous devez demander votre retraite à l’aide du formulaire disponible sur le site de la CNAV.

Une fois imprimé et complété, vous pouvez envoyer votre dossier par courrier, avec les pièces suivantes : un RIB, une photocopie du dernier avis d’imposition et les documents spécifiques indiqués sur le formulaire selon votre situation.

Les travailleurs indépendants doivent s’adresser à la caisse professionnelle à laquelle ils sont affiliés. Et les fonctionnaires, au service des pensions de leur administration.

Bon à savoir : Anticiper le dépôt de dossier

Il est conseillé de déposer son dossier 4 à 6 mois avant la date de départ à la retraite, et de spécifier la date d’effet souhaitée pour percevoir votre pension. Pour fixer votre date de départ, visez la fin d’un trimestre civil afin que celui-ci soit validé dans le calcul de votre retraite.

Demander sa retraite complémentaire

Seulement après avoir demandé votre retraite de base, vous pouvez contacter votre caisse de retraite complémentaire (ARRCO, CICAS, AGIRC…) dont vous trouverez les coordonnées sur Agirc et Arrco ou sur vos relevés de situation individuelle.

Débloquer ses plans retraite supplémentaires

Faites ensuite le point sur les produits d’épargne que vous avez pu souscrire (professionnels et individuels) avec employeurs, banquiers, assureurs… afin de connaître votre rente mensuelle globale.

Réviser son budget à la retraite

Faire le point sur vos contrats

Votre changement de situation a un impact sur vos contrats d’assurance et de santé. Votre statut de retraité vous donne droit à des tarifs adaptés.

Pour en bénéficier, déclarez bien votre retraite auprès de votre caisse de prévoyance, de l’assureur de votre voiture et de votre habitation…

Côté Mutuelle : pensez à modifier votre contrat individuel ou à en souscrire un nouveau si vous utilisiez celle de votre entreprise.

Alléger vos impôts

Plusieurs avantages fiscaux sont accordés aux personnes retraitées, sous certaines conditions  :

*sous conditions de ressources et de cohabitation

Faire valoir vos droits à des aides financières

Plusieurs organismes proposent des aides aux personnes âgées, selon leurs besoins :

Renseignez-vous sur les aides mises en place dans votre ville et votre région, ainsi qu’auprès du Centre Communal d’Action Sociale de votre commune, ou le Centre Local d’Information et de Coordination.

Bénéficier des réductions Senior

Dès 60 ans, vous bénéficiez d’avantages tarifaires sur certains moyens de transport, tels que les bus municipaux (voir en mairie) ou les trains avec les réductions Senior SNCF, mais aussi sur l’avion ou les locations de voiture.

Côté loisirs, de nombreux lieux culturels (musées, théâtres, cinémas…) donnent droit à des réductions. Pensez à demander au moment de réserver vos billets.

Bon à savoir : Les nouvelles sources de revenus, autorisées à la retraite
Le cumul emploi-retraite

il est possible de travailler et de toucher un salaire pendant sa retraite, sous certaines conditions.

La retraite progressive

il s’agit de travailler à temps partiel pour passer en douceur de l’activité à la retraite, et continuer de cotiser pour accumuler des droits qui seront comptés dans sa retraite définitive. Pour en savoir plus sur ces solutions, consultez le site de l’Assurance Retraite ou du Régime Social des Indépendants rubrique retraite.